menu

menu

pastille jaune

Voeux 2021

Voici les vœux du maire, Daniel LENOIR, adressés à la population :

« Mesdames, Messieurs,

Mes chers amis Villainais,

Vous ne serez pas surpris, la cérémonie traditionnelle des vœux qui réunit habituellement près de 200 personnes ne pourra pas avoir lieu.

Alors, je m’adresse à vous par voie numérique, avec cet accoutrement qui est devenu malheureusement la tenue vestimentaire à la mode depuis quelques mois : le masque.

 

Qui aurait imaginé cela au début 2020 ?

Qui aurait pensé qu’un minuscule virus bloquerait la vie économique de toute la planète pour plusieurs mois ?

Il a fallu s’y conformer, dans l’intérêt de tous et en particulier dans l’intérêt des plus fragiles.

 

Vous l’avez fait !

Nous l’avons fait.

Je veux d’abord vous remercier de cette attitude responsable.

Elle a permis, j’en suis sûr, de limiter les contaminations y compris dans nos communes pourtant moins peuplées.

L’hôpital de Villaines la Juhel, n’a été que très peu touché. C’est le résultat d’un investissement très fort des personnels soignants.

Je les remercie particulièrement. Ils étaient, ils sont au front et restent plus exposés que d’autres encore.

Comme vous j’attends l’arrivée du vaccin qui devrait être à l’hôpital, ici à Villaines la Juhel, ces jours-ci.

Il conviendra ensuite d’élargir la vaccination à toute la population en commençant bien sûr par les plus fragiles et aussi les plus exposés.

 

Je remercie également tous les agents des collectivités, à commencer par les agents de la commune qui sont restés, au péril de leur santé, au service de la population.

Je m’adresse à Madame Véron qui m’accompagne aujourd’hui, la DGS de la ville de Villaines la Juhel, pour lui transmettre mes remerciements ainsi qu’aux 42 agents de la commune, de l’école, de la micro-crèche, des services administratifs, des services techniques aussi mes remerciements.

Dans ce contexte, nous ne pouvons qu’espérer une meilleure année que celle que nous laissons derrière nous.

 

2021 c’est aussi l’année du véritable début du mandat que vous nous avez à nouveau confié, la aussi dans des conditions que je qualifie de rocambolesques, mais qui nous permet de poursuivre l’action que nous avions engagée depuis 2014.

L’année sera marquée par la livraison de l’école publique totalement reconstruite pour sa partie élémentaire.

Elle nous permettra aussi d’achever une série de chantiers de rue qui auront été perturbants, j’en ai conscience, mais comment faire des travaux sans cela ?

Ainsi, nous aurons refait, la rue du petit étang, la rue d’Alençon, le quartier des écoles, le quartier St Georges et cette année, la rue Pasteur.

C’était nécessaire, c’est fait !

Et nous y apportons toute la modernité à laquelle a droit notre ville, avec des espaces piétons et cyclables dédiés.

Il y a eu aussi l’ouverture de la micro-crèche qui est un véritable succès.

Des ouvertures de magasins qui ne sont pas sans relations avec l’investissement de la commune puisque le dernier à ouvrir se fait dans la boutique éphémère, ce qui nécessitera de retrouver un nouveau lieu.

 

L’année 2021 et probablement les suivantes, va se trouver marquée par le soutien de l’Etat, mais aussi des autres institutions : la Région, le Département et je l’espère, la CCMA autour du programme : « Petites villes de demain ».

Nos propres choix avaient été prémonitoires.

En effet, au cours de notre campagne et dès notre élection, nous avons choisi de désigner un adjoint, en l’occurrence, une adjointe : Patricia Choinet en charge du cœur de ville.

Une commission a été créée à cet effet.

Nous ne savons pas encore exactement quels seront les contours de ce programme, mais nous savons qu’il va nous permettre d’être accompagnés par un chef de projet et que de nombreux financements pourront être à notre disposition, qui pour acquérir des biens, qui pour restaurer ces biens, qui pour réaménager des espaces, dont la place Neuve et peut-être la place des Halles ou d’autres lieux.

Ces chantiers vont nécessiter du temps.

Le programme est prévu pour 6 ans. C’est la mandature.

Ils vont nécessiter aussi une réflexion collective et je souhaite y associer la population, à commencer par ceux qui travaillent, qui habitent dans le cœur de ville.

Parce que nous devons inverser une tendance, c’est la baisse de la population et son vieillissement.

 

Nous vivons un véritable paradoxe.

A Villaines la Juhel, il y a beaucoup plus d’emplois qu’il n’y a d’habitants pouvant occuper ces emplois.

Chaque jour, près de 1200 personnes viennent travailler à Villaines la Juhel et  repartent le soir, sans que la plupart ne soient entrés dans la ville et encore moins dans les commerces de la ville.

Il nous faut renouer ce lien entre les salariés des entreprises (il y en a beaucoup et des grandes…) et la vie de la commune. Cela peut en inciter quelques uns à venir investir à Villaines la Juhel.

Parce que dans ce marasme généralisé des commerces de centre-ville qui concerne toutes les villes de France, Villaines la Juhel fait figure d’exception.

Certes les commerces sont dispersés, certes ils sont moins nombreux qu’auparavant mais pour une ville de notre dimension, nous comptons près de 100 commerces et activités. C’est énorme !

Et il faut mieux se le dire que d’écrire sans cesse ce qui ne va pas.

 

Alors mes chers amis, du haut de ce donjon qui domine notre ville, qui montre en un seul coup d’œil, l’importance de Villaines la Juhel, je veux vous adresser un message d’espoir.

J’ose même un message de renouveau tant la période traversée aura été difficile.

 

Soyons confiants en l’avenir !

Soyons solidaires comme nous avons su l’être !

Continuons de construire notre ville pour y vivre heureux.

Soyons accueillant pour toutes les personnes qui, marquées par les difficultés de la vie en ville quand le climat se fâche, marquées par la promiscuité quand la pandémie menace, font le choix de chercher un retour à la campagne. Alors bonne année 2021 !

Bonne santé. Prenez soin de vous ! »

 

 


Page mise à jour le 20 janvier 2021

pastille blanche pastille blanche